×

films accueillis

Al-Ghoûl

réalisation : Julia Varga
durée : en cours
Synopsis : 

Naissance et mort de la parole politique dans le quartier copte des ramasseurs-recycleurs de poubelle du Caire.

Alguien nuevo en politica

réalisation : Penda Houzangbe, Jean-Gabriel Tregoat
durée : en cours
Synopsis : 

Emilio et une petite équipe de militants des mouvements sociaux déterminés à changer les choses décident de se présenter pour la première fois à un scrutin. Elus députés sous les couleurs de Podemos, ils se retrouvent plongés dans le monde politique auquel ils se sont toujours opposés. De leur campagne à leurs premiers mois au Parlement, nous suivons ces nouveaux politiques dans le quotidien de leur apprentissage, pris entre leurs idéaux et la réalité pratique de la politique institutionnelle.

Soleil sombre

réalisation : Marie Moreau
durée : 43'
Synopsis : 

Un jour, Djilali Kerroum est incarcéré. Il laisse seule sa femme, Paulette Djemai. Il espère qu'elle ne "sombrira" pas dans la déchéance. J'ai rencontré Paulette à travers les images tournées par Djilali depuis son téléphone portable. Leur histoire d'amour était tendre comme une lumière vive qui vibre dans la misère. Soleil sombre traverse ce long temps d'absence auprès de Paulette.

Jusqu'à ce que le jour se lève

réalisation : Pierre Tonachella
durée : en cours
Synopsis : 

Des jeunes gens vivent à la fin de la banlieue de Paris. Maçons, cuisiniers, chômeurs, intérimaires, ils partagent leur semaine entre labeur ou désoeuvrement, et la fête déchaînée le week-end. L'ennui et le manque de perspectives forgent leur quotidien. Jusqu'à ce que le jour se lève est un film avec eux, pour aller chercher ce qui gronde dans l'oubli et les marges du territoire.

Je ne me souviens de rien

réalisation : Diane Sara Bouzgarrou
durée : 59'
Synopsis : 

Décembre 2010 : la révolution éclate en Tunisie, le pays de mon père. Souffrant du trouble bipolaire, je traverse un épisode maniaque d'une telle intensité qu’il me laisse presque entièrement amnésique. Je retrouve quatre ans plus tard des dizaines d'heures de rushes - précieuses traces de ce moment de vie oublié et constate que ces quelques mois sont encore inaccessibles à ma mémoire. Le projet de ce film : la reconstituer et montrer la réalité de cette pathologie.

J'ai entendu respirer la poussière

réalisation : Caroline Capelle, Ombline Ley
durée : en cours
Synopsis : 

L'IME "La Pépinière", dans le nord de la France, est un campus autonome en marge du monde. Ici, différents quotidiens se croisent et s'enchvêtrent, traversés par les humeurs, les désirs, les postures et le langage spécifique des jeunes pensionnaires et du personnel encadrant. Par le dispositif du film se construisent de micro-espaces scéniques. Le centre prend alors un caractère d'exutoire, devenant lieu de confidences, d'histoires, et également révélateur d'un tiraillement perpétuel entre deux mondes : l'extra-ordinaire et la quête de la normalité.

Les Enfants sauvages

réalisation : Louis Sé
durée : en cours
Synopsis : 

Les Pavillons Sauvages sont un squat. Ici, une communauté disparate réinvente son équilibre en permanence, sur fond de musique rock. Depuis quelque temps, j'habite là moi aussi et je filme, pour questionner la complexité du "vivre ensemble", pour raconter la beauté et la difficulté qu'il y a à se définir en dehors des schémas de la "vie normale". Le film sera la chronique de cette utopie à l'oeuvre, de ses contradictions, de ses moments de bonheur comme de ses échecs.