×

films accueillis

Ce dont mon coeur a besoin

réalisation : Chantal Richard
durée : 77'
Synopsis : 

Que faire de ses rêves quand on a vingt ans dans un petit village isolé du Sahel sénégalais ? En quête d'amitié, d'amour, de liens avec l'étranger, Ibrahima, Djiby et Abou se construisent au fil des jours une vie parallèle sur Facebook. Bouteilles à la mer ? Journaux intimes ? Leurs publications et leurs recherches sur les réseaux sociaux sont leur seul lien avec le reste du monde - notre monde dont ils se savent exclus dans la réalité.

La Prunelle de mes yeux

réalisation : Tuyet Pham
durée : 67'
Synopsis : 

Un jour, je perds ma carte d'identité. En faisant les démarches pour la renouveler, je découvre un pan d'histoire ignoré de ma famille... Soudain, je prends conscience du lien existant entre moi, ma nationalité et l'histoire de la colonisation française en Indochine.

Dans les yeux

réalisation : Angelo Caperna
durée : 21'
Synopsis : 

Au milieu des HLM, une fille et un garçon font face à leur désir. Entre un muret caché par les voitures et un arrêt de bus, ils apprennent à parcourir la distance qui les sépare. Un fragment de vie dans une ville. Un fragment de discours amoureux.

La Mécanique des corps

réalisation : Matthieu Chatellier
durée : 78'
Synopsis : 

Dans un centre de rééducation, des femmes et des hommes amputés réapprennent sans relâche à marcher ou à saisir. Une prothèse mécanique se substitue désormais à la partie manquante de leur corps. Ils sont devenus hybrides.

Sur le quai

réalisation : Stefan Mihalachi
durée : 65'
Synopsis : 

Un Roumain arrive chez une analyste qu’un ami lui a conseillée. Il la voit chaque semaine, lui parle mais très vite il se renseigne sur elle : elle est écrivain, elle habite une maison en bois dans un asile de fous. Au bout d'un an il rassemble ses forces, lui dit qu'il en a marre de parler de ses problèmes, que ça l'emmerde. Il veut faire un film sur sa parole, à elle.

La Permanence

réalisation : Alice Diop
durée : 97'
Synopsis : 

La consultation se trouve à l'intérieur de l'hôpital Avicenne de Bobigny. C'est un îlot qui semble abandonné au fond d'un couloir. Une grande pièce obscure et vétuste où atterrissent des hommes malades, marqués dans leur chair, et pour qui la douleur dit les peines de l'exil. S'ils y reviennent, c'est qu'ils ne désespèrent pas de trouver ici le moyen de tenir debout, de résister au naufrage.

Lire un texte de Pascale Bodet sur le film

Chants de minuit

réalisation : Manon Ott
durée : en cours
Synopsis : 

Des habitants traversent les paysages d'une cité en chantier, racontant leurs vies. Aux images des décombres viennent répondre leurs quêtes de liberté.

Quinzaine claire

réalisation : Adrien Genoudet
durée : 97'
Synopsis : 

Pendant le régime des Khmers Rouges, on a dit du Cambodge qu'il était comme plongé dans le noir. Une nuit épaisse, qui efface tout : les visages, les gestes, les images. Seule la lueur de la lune, comme dans les anciens contes Khmers, permettait d'éclairer les visages et de compter le temps qui passe. Aux jours sombres succède la quinzaine des nuits claires.

Champ de batailles

réalisation : Edie Laconi
durée : 98'
Synopsis : 

Au titre de la protection de l'enfance, le centre parental accueille des mères et des pères pour lesquels être parent ne va pas de soi. Dans ce lieu où les sentiments sont aiguisés, les frontières sont minces entre protection et contrainte, entre conseils et admonestations, entre réparation et séparation. Tandis que non sans révolte deux jeunes filles tentent d'apprendre à devenir mères, un couple consent à demander le placement de son enfant dans une famille d'accueil.

Au balcon de Titi

réalisation : Yasmina Benari
durée : 79'
Synopsis : 

Titi, communiste égyptien d’origine juive, est né au Caire il y a 87 ans. Depuis son enfance, il vit dans le même appartement, parcouru d’un long balcon débouchant sur la place Tahrir. Cet espace suspendu est le témoin de son histoire familiale et de celle de son pays.