×

Films accueillis

Belle à jamais

réalisation : Laurette Lalande
durée : 25'
Synopsis : 

A Yaoundé, Honorine, 49 ans, accueille chez elle depuis plus de vingt ans des jeunes femmes et hommes, pour la plupart orphelins, afin de leur apporter un cadre familial propice à leur épanouissement. Le portrait de cette maison nous révèle ses habitants, leurs points de vue sur leur présent, et sur leur futur.

Sinto a tua falta

réalisation : Lucas Roxo
durée : 31'
Synopsis : 

En février 1971, Léonor quitte le Portugal pour s'installer en France. Sa fille ne la rejoindra qu'au bout de quatre mois. Quarante ans plus tard, nous retraçons le chemin de l'exil pour ausculter la distance créée par le passage de la frontière. En réécrivant les lettres jamais prononcées, en revenant sur les lieux de l'époque, un nouveau mouvement s'enclenche.

François

réalisation : Denia Chebli
durée : 30'
Synopsis : 

François a été relogé par une association qui prend en charge les Sans Domiciles Fixes à la Belle de Mai, un ancien quartier ouvrier de Marseille. Son petit appartement devient un théâtre en construction dans lequel il plante son décor et y étale ses souvenirs. Les objets, dont il a longtemps été privé, reprennent vie. Ils sont les points de départ de sa fiction. François n'a plus de chien, François n'a plus d'amoureuse, il a des souvenirs à raconter et des rêves avortés.

Mon noM

réalisation : Jean-Baptiste Desprez
durée : 43'
Synopsis : 

Je suis né en 1983 de la rencontre entre deux figurants sur le tournage d'un film à Tourcoing dans le nord de la France. Repérés séparément, on les fit jouer un couple invité à danser une java au mariage d'un syndicaliste en plein Front Populaire. L'instant d'après un homme criait « Arrêtez tout, c'est qu' du cinoche ». La camera fut alors le premier témoin de cette rencontre et à ma connaissance, il s'agit du seul instant filmé réunissant ma mère et Gilles.