×

Archives et cinéma documentaire

Archives et cinéma documentaire

Stage académique de Créteil

année : 12, 13 et 14 Octobre 2011

établissement : STAGE ACADEMIE DE CRETEIL

classe : Public : Enseignants de toutes disciplines

enseignant : Intervenants : professionnels et spécialistes du cinéma documentaire

présentation

Modalités  :  Durée de 18 heures, soit 3 jours, accueillant au minimum 15  stagiaires, au maximum 30.

Objectifs : Mieux connaître le cinéma documentaire de création, en particulier le documentaire à base d'archives

Contenus :Le stage se fait en lien avec les Rencontres du Cinéma Documentaire de la Seine-Saint-Denis. Passer de l’archive à l’écriture documentaire, jusqu’au moment du montage. Le chemin des images et des sons devenus archives : indexation et conservation Recherche et consultation des archives pour le cinéma documentaire.

Responsable opérationnel : Maïa REITCHESS  maia.reitchess@ac-creteil.fr

Partenaires : Périphérie, Le Méliès à Montreuil, le Magic cinéma à Bobigny et les Archives départementales de la Seine-Saint-Denis à Bobigny.

 

PROGRAMME

Intervenants : Corinne Bopp, Tangui Perron, Julien Pornet, Antoine Vaton, Nina Almberg, Sébastien Colombo, Aurélien Durr, Sandrine Saule, Elise Lewartowski

Intervenant principal : Philippe Troyon

Avec la participation exceptionnelle de : Catalina Villar (réalisatrice), Pierre Beuchot (réalisateur)

 

MERCREDI 12 OCTOBRE

au cinéma Le Méliès

La programmation des Rencontres

avec Corinne Bopp, Déléguée Générale des Rencontres du  Cinéma Documentaire, Philippe Troyon et Julien Pornet

De 9h30 à 13h :

Corinne Bopp expliquera son travail de programmatrice, présentera la programmation du festival à travers la projection d’extraits et donnera des éléments de réflexion aux enseignants soucieux de faire découvrir le cinéma documentaire à leurs élèves. Projection de "Sur la plage de Belfast" de Henri François Imbert et de Das Warten de Peter Nestler. (documentaires à partir de films ou photographies retrouvées – la voix off)

De 15h à 17h30 :

Les Ateliers Varan

    Séance animée par Catalina Villar.

    Depuis plus de trente ans, les Ateliers Varan forment, à travers le monde, des cinéastes du cinéma documentaire. Ils ne sont pas une école au sens classique du terme : les méthodes de travail y poussent à l’extrême le principe de l’enseignement par la pratique, ils revendiquent la dimension pédagogique du « cinéma direct », et tous les formateurs sont eux-mêmes cinéastes.

    Projection de trois films des Ateliers :

•   No hay cama para gente (Il n’y a pas de lit pour tant de gens), de Hemel Atehortua, 30’, 2001 : Un homme marié est au chômage. N’arrivant pas à s’en sortir, il vend tout ce qu’il peut, y compris l’enfant qui est dans le ventre de sa femme enceinte.

•   Divina Comedia, de Vincent Guetta, 21’, 2010 : Le sixième jour, Dieu créa l’homme. Depuis, l’homme créa la machine.

•   Oasis boulevard de Jérôme Sitruk et Jorge Arteaga, 34’, 2009 : Un banc de l’est parisien vit ses derniers jours avec la construction du nouveau tramway. Des jeunes s’y retrouvent pour des joutes verbales et nocturnes.

 

JEUDI 13 OCTOBRE

Aux Archives départementales de la Seine-Saint-Denis

avec Tangui Perron, Philippe Troyon, Julien Pornet, Nina Almberg, Sébastien Colombo, Sandrine Saule, Aurélien Durr, Elise Lewartowski

De 9h à 12h30 :

La conservation des archives audiovisuelles

Les enseignants seront divisés en trois groupes et participeront à tour de rôle à trois activités.

•   visite des magasins où sont conservées les archives

•   présentation des ateliers pédagogiques, par Sandrine Saule

•   les problématiques de conservation des archives audiovisuelles à l’heure du numérique, par Aurélien Durr.

De 14h à 17h :

•   L'histoire face au cinéma et à l'archive audiovisuelle

•   Bilan historiographique sur la thématique « Histoire et cinéma, archives et cinéma », par Nina Almberg.

•   Présentation de la méthodologie des tables rondes « Histoire d’un film, mémoire d’une lutte » et « Les Vies prolétaires » organisées depuis 2005 aux Archives départementales de la Seine-Saint-Denis, par Tangui Perron.

« Comment filmer la parole et les corps ouvriers, ainsi que les mobilisations sociales ? Qu'est-ce que les rushes, les films  militants et les films amateurs, ainsi que le cinéma documentaire, peuvent apporter à l'écriture de l'histoire ?

Luttes contre la désindustrialisation, mobilisations pour le logement, grèves des travailleurs immigrés, défense des services publiques, les exemples choisis permettront également d'évoquer l'histoire de la Seine-Saint-Denis ces quarante dernières années ainsi que des pages de l'histoire sociale française. »

 

VENDREDI 14 OCTOBRE

au Magic cinéma de Bobigny

avec Philippe Troyon, Julien Pornet, Antoine Vaton

et la participation exceptionnelle de Pierre Beuchot

De 9h à 12h30 :

Projection du film Le Temps détruit de Pierre Beuchot, 1985 en présence du réalisateur

« Pendant les longs mois d'attente de la «drôle de guerre», trois soldats ont écrit presque chaque jour à celles qu'ils aimaient. »

Le réalisateur commentera ensuite son film, interrogera son rapport à l’archive audiovisuelle et répondra aux questions des enseignants.

aux Archives départementales

De 14h à 17h :

Projection d’un film d’atelier réalisé par Antoine Vaton avec une classe de 5ème du collège Liberté de Drancy. Le film évoque la destruction prochaine de la dalle Karl Marx de Bobigny.

Bilan de stage et propositions d’ateliers pour les enseignants. Débat .

 

vie du projet