×

Les voies singulières

Après « Histoire d’un film, mémoire d’une lutte » (10 tables rondes et 2 publications) et « Les vies prolétaires » (15 tables rondes et 1 journée d’études), « Les voies singulières » se proposent d’être un nouveau cycle de tables rondes, plus bref que les précédents, qui se tiendra à nouveau aux Archives départementales de la Seine-Saint-Denis. Ces tables rondes tenteront d’appréhender les itinéraires et les engagements d’individus dont l’activité professionnelle et militante s’est toujours exercée en Seine-Saint-Denis, au service des populations laborieuses. S’agit-il d’une forme d’ « établissement » enrichissant ainsi cette notion longtemps confondue avec un seul type de militantisme politique ? Comment transmettre la connaissance empirique, irremplaçable, de populations prolétaires au sein d’un territoire qui semble en perpétuel chantier et dont certaines paraissent en transit ou reléguées ?

A l’occasion de la table ronde 

dans le cadre du cycle Les voies singulières

sur le thème «  Enseigner en Seine-Saint-Denis au pied des cités et à proximité des bidonvilles »

qui s'est déroulée le mercredi 25 mai 2016

consultez la BIBLIOGRAPHIE PROPOSÉE PAR LES ARCHIVES DEPARTEMENTALES DE LA SEINE-SAINT-DENIS

 

Invitées : Véronique Decker (institutrice, directrice de l'école Marie-Curie groupe scolaire Karl-Marx de Bobigny), Geneviève Bellanger (ancienne institutrice au Franc Moisin à Saint-Denis)

mercredi 25 mai à 14h
aux Archives départementales de la Seine-Saint-Denis

54 avenur du président Salvador Allende, 93000 Bobigny
01 43 93 97 00 / Entrée libre

A l’occasion de la résidence de montage d’Alice Diop à Périphérie pour son film La Permanence, la deuxième table-ronde des Voies singulières "Soigner le peuple en Seine-Saint-Denis" entend croiser expérience cinématographique et itinéraires et pratiques de médecins en Seine-Saint-Denis.

jeudi 10 mars à 14h00
aux Archives départementales de la Seine-Saint-Denis
54 avenue du président Salvador Allende, 93 000 Bobigny
Entrée libre

 

La première table ronde des Voies singulières « A la gauche du père » est consacrée à l’itinéraire et aux engagements de femmes et d’hommes qui, d’abord dans le sein d’une église qu’ils souhaitaient en prise avec son époque, se sont mis durant toute leur vie, en Seine-Saint-Denis, au service de la classe ouvrière, de ses organisations ou des populations prolétaires.