×

La peau trouée

 

réalisation : Julien Samani

vie du film

 

synopsis

Le bateau et ses hommes quitte le port sous le regard des épouses. De l'île d'Yeu au large de l'Ecosse la traversée se fait longue et les marins ne se montrent guère loquaces. Arrivé sur le lieu de pêche, le travail est là, harassant. La pêche aux requins n'est pas une partie de tout repos. Le corps à corps, souvent nocturne, sans être cruel, se fait sanglant. Les cales pleines, Le mirador se dirige une nouvelle fois vers son port d'attache. Les hommes se lavent et se rasent. Les femmes seront là.

La peau trouée, film sans commentaire et quasiment sans dialogue, donne à voir les corps des hommes au travail, leurs gestes - et les couleurs de la mer. Le bruit du moteur et des treuils nous immerge plus encore dans l'univers du labeur. Au dernier tiers du film perce la musique de Schubert qui réapparaîtra sur les quais, quand la communauté des hommes et des femmes à nouveau se ressoude. Au-delà même de ce qu'il est, c'est à dire un fort beau documentaire se situant dans la longue et belle lignée des films sur la pêche, La peau trouée est aussi une œuvre sur les cycles et les rituels, la légende et le réel des hommes au travail.

retour à la liste des films