×

Le Rail rouge

 

réalisation : Anonyme

vie du film

 

synopsis

Les cheminots et les gares parisiennes durant les grèves de mai-juin 1968. Après quelques cartons dénonçant dix ans de pouvoir gaulliste ce montage de films amateurs s'attarde à montrer de nombreux aspects de la grève dans la quasi-totalité des gares parisiennes : gares désertes, piquets de grèves, ravitaillement, prises de paroles, jeux, affiches et slogans à la porte des entreprises et des dépôts. Image récurrente : le drapeau rouge et le drapeau tricolore plantés côte à côte au sommet des dômes, des grilles et des chevalets. La grève au sein des autres corporations est brièvement évoquée : dans le métro, chez les bateliers, les électriciens-gaziers, les éboueurs, les postiers. Les embouteillages et les menaces de pénurie d'essence sont aussi pointés. La seconde moitié du Rail rouge comprend une longue séquence sur la manifestation du 13 mai 1968. (Le siège du journal l'Humanité est pavoisé de drapeaux rouges). Le film s'achève par des scènes de reprises du travail et par des scènes de la vie du rail.

Tangui Perron

retour à la liste des films