×

Fêtes de la jeunesse

 

réalisation : une section de jeunes syndiqués du cinéma parisien

vie du film

 

synopsis

Les fêtes de la jeunesse organisées par la CGT le 31 mai et le 1er juin 1947. Après une évocation du travail, des métiers et des travailleurs qui façonnent une France à la fois rurale et industrielle, toujours industrieuse, ce documentaire présente les "journées de printemps de la jeunesse" de la centrale syndicale. Cette manifestation s'ouvre par une exposition consacrée aux métiers à la Porte de Versailles - mine, mécanique, ébénisterie, couture, transport... -, se poursuit par des manifestations sportives et des jeux à La Croix de Berny - courses de motos et de vélos, piscine et camping, athlétisme, danse et football - et s'achève par un rassemblement parisien - chorale populaire de Paris, allocution (post-synchronisée) d'André Tollet, défilé de cars symbolisant les corps de métier... Les écoles d'apprentissage sont mises en valeur. Parmi le défilé passant devant l'Hôtel de Ville de Paris, on relève entre autres un char stipendiant le marché noir, un autre réclamant des crédits "pour une grande aviation populaire", un char des PTT montrant une opération de tri ou une chorale de mineurs.
Si certaines démonstrations gymniques semblent s'inspirer du modèle soviétique, Fêtes de la jeunesse, exaltant le travail et les métiers, s'inscrit résolument dans la bataille de la Reconstruction.

Tangui Perron

retour à la liste des films