×

PED 2012/2013: Aulnay-sous-bois 1980/2013 (page--fiche_ped.tpl)

Année(s) : 2012-2013

Intervenant(s) : Antoine VatonDavid MetraTangui PerronNina AlmbergPhilippe Troyon

Etablissement : Collège Gérard Philipe

Classe : 3ème G

Enseignant(s) : Alaric Chagnard, professeur de lettres

présentation

Mis en place cette année par le Conseil Général, ce nouveau dispositif permet d’approfondir nos travaux avec les élèves. Le temps d’analyse et de pratique couvre une période longue. Plusieurs sorties sont prévues pour une approche plus complète. Le travail de recherche et de découverte engagé sur le territoire d’Aulnay-sous-bois par Tangui Perron, historien, représente la source principale de nos séances. A travers plusieurs films documentaires tournés à Aulnay dans les années 80, les élèves sont amenés à analyser l’empreinte du temps qui passe sur le témoignage, sur le récit de vie. La sortie aux archives départementales de Bobigny fait découvrir aux élèves l’importance de la conservation du patrimoine audiovisuel. Tangui Perron nous y accompagne, il présente aussi « Question d’identités » en présence du cinéaste Denis Gheerbrant au cinéma Jacques Prévert. Les élèves remarquent que les vêtements et les mots ont changé mais que beaucoup des questions de l’époque restent les mêmes. Deux rencontres avec les acteurs d’autres films sont organisées en classe, dont une avec le syndicaliste Christian Bonnin (« Haya » de Claude Blanchet). Il raconte sa vie de jeune ouvrier chez Citroën, quai de Javel à dix-sept ans, le déplacement des usines devenues PSA à Aulnay, la pénibilité du travail, les luttes. Le courant passe et son intervention suscite l’intérêt. L’autre rencontre avec Dajmel Boujana et Didier Paupy (« A force on s’habitue » de Jean-Pierre Gallèpe et « Nasdine Hodja au pays du business » de Jean-Patrick Lebel) emmène les élèves sur un terrain plus personnel, du rapport à leur scolarité, à leur famille, des relations dans les cités, du besoin de calme, de la question de quitter ou pas sa cité et Aulnay. Tout est possible, rien n’empêche de partir et de revenir. Partir est-ce trahir la cité, demande un garçon de la classe ?... Les élèves s’imaginent et se projettent dans un futur « antérieur » dans une démarche inversée : qui seront-ils dans 20 ans ? Nous menons trois ateliers photo argentique à l’aide d’appareils grands formats. Les élèves organisent les images et leur texte sur des fiches A3 qui sont tirés sur du papier photo en vue de l’exposition. Une partie de la classe participe à l’accrochage, composé de tryptiques tirés sur de grandes bâches, des fiches A3 proposées par chaque élève et des captations des rencontres diffusées sur une borne d’images. Le vernissage est l’occasion d’un dérapage pour quelques-uns des garçons excités mais cette restitution est aussi une source de fierté et de reconnaissance pour les parents présents.

1. Exposition Photo et Projection

Hall de l’Espace Jacques Prévert à Aulnay-sous-Bois.



Du 13 Mai au 26 Mai 2013.

 

vie du projet