×

PED 2013/2014 : Le temps d'une pose (page--fiche_ped.tpl)

Année(s) : 2013-2014

Intervenant(s) : Isabelle RèbreAntoine Vaton

Etablissement : Collège Georges Politzer - La Courneuve

Classe : Classe de 5ème

Enseignant(s) : Professeure d’Arts Plastiques et Professeure d’Anglais

présentation

Isabelle Rèbre est cinéaste et auteure, elle a réalisé dix documentaires, essentiellement des portraits, dont plusieurs portraits d’artistes. Sa proposition aux professeurs de la classe consiste à partir de la peinture pour parler des images, plus exactement partant de la peinture pour aller vers la photographie et arriver enfin aux images animées. Le sujet sur lequel elle s’appuie pour cette traversée est le portrait/la pose.

Photographies Antoine Vaton

 

Public touché par ce projet : 100 personnes

La peinture enseigne plusieurs notions fort utiles pour mieux déchiffrer les images, des notions telles que le cadre, la pose, la relation entre le portraitiste et son sujet, et finalement la subjectivité d’un regard.

C’est par l’observation que nous comprendrons par exemple qu’un tableau, tout comme l’objectif de prise de vue, pose un cadre, autrement dit une fenêtre ouverte sur le monde. Mais si le tableau/la photographie/ le plan montre un sujet, il cache autant qu’il montre.

Riches des enseignements de la peinture, nous irons vers l’exploration de la photographie de pose qui est l’héritière du portrait peint : le sujet tient la pose et n’est pas pris sur le vif dans un moment quelconque. En quoi la photographie de pose est-elle différente de la photo instantanée qui saisit un instant, au hasard ? Ce sera le moment de parler du temps et des temps en jeu dans la photographie. Enfin, après avoir exploré les richesses de l’image fixe, nous arriverons à l’image animée : qu’a-t-elle gardée de la photographie ? Et de la peinture ? Et que seraient des portraits réalisés en images animés ?

 

vie du projet