×

En permanence

 
 

vie du film

 

synopsis

Une plongée chez les travailleurs sociaux entre Dinan et Guingamp. De petits riens intimes, des confidences douloureuses, des mises au point difficiles à effectuer : le travail est permanent.
Trois personnages principaux : deux assistantes sociales et une femme qui cherche le soutien d'un groupe de parole. Autour, des réunions de mise au point, des collègues qui vivent les mêmes situations. Au final, l'évocation en creux d'une société rongée par le manque affectif.

Comme un voyage à l'intérieur d'un travail quotidien, très souvent féminin, qui consiste surtout à écouter, à être là.
Assistante sociale. Des bureaux, des couloirs et des chaises pour encadrer la misère, la misère affective : le manque.
Les rencontres sont très souvent des premières fois, captées comme telles. J'ai voulu filmer de manière frontale les scènes qui se jouent dans ces bureaux impersonnels. Dévoiler avec pudeur et franchise la teneur du rapport à deux lors de ces permanences par essence intimes. Etre dans la confidence sans mise en perspective, sans pathos. J'ai juste voulu y être et montrer sans montrer du doigt. Personne. Ni les personnes en difficulté, ni les travailleurs sociaux souvent démunis, aussi bien seuls qu'en nombre.

Sylvain Bouttet
 

retour à la liste des films