×

Pierre Semard, héros de la liberté

 

réalisation : Anonyme

vie du film

 

synopsis

Paris, le 10 mars 1945 : de la gare de Lyon au cimetière du Père Lachaise, les obsèques de Pierre Semard, fusillé par les Allemands le 7 mars 1942. Raymond Tournemaine, secrétaire général de la Fédération CGT des cheminots, rend hommage au défunt en évoquant entre autres son rôle dans la grève de 1920 ; il cite également la lettre attribuée à Pierre Semard où celui-ci réitère sa confiance en Staline et dans l'Armée rouge. Gaston Monmousseau parle à son tour de l'ancien secrétaire général de la Fédération des cheminots et souligne ses dons d'analyse et d'éloquence, d'agitateur et d'éducateur. Après "L'Internationale" et la levée du corps (le cercueil est porté par quatre cheminots), on assiste au lent défilé de la foule jusqu'au cimetière. Les drapeaux rouges, les drapeaux tricolores et les bannières syndicales sont tous barrés d'un crêpe noir. A la tête du cortège, un immense portrait de Pierre Semard est porté par huit cheminots en tenue de travail. Derrière le corbillard et la famille (où l'on reconnaît le frère de Pierre Semard), suit la délégation du CC (Marty, horez, Duclos...). Au Père Lachaise, selon le commentaire, des dizaine de milliers de personnes défilent devant la sépulture du dirigeant syndical et communiste, située près des tombes de Paul Vaillant-Couturier et de Henri Barbusse. On relève une banderole de l'ARAC, une gerbe offerte par "la Coopérative des porteurs de Saint-Lazare" et la présence, dans la tribune qui domine le défilé, d'Etienne Fajon, en pllus des dirigeants communistes précités.
Pierre Semard, héros de la liberté inaugure les nombreux hommages que le mouvement ouvrier consacrera à la mémoire du dirigeant communiste et syndicaliste.

Tangui Perron

retour à la liste des films