×

PATRIMOINE

Tables rondes

Études et projections

Portraits et entretiens

Bretagne et cinéma

Films et séances

Pêcheur d'Islande

réalisation : Jacques de Baroncelli
durée : 100'
Synopsis : 

 

Etranges Etrangers

réalisation : Marcel Trillat et Frédéric Variot
durée : 58'
Synopsis : 

 

Rompre le secret

réalisation : Bruno Muel
durée : 56'
Synopsis : 

Parler, oser les mots. Cancer, anus, sexe… Provocation ? (…). Voyeurisme, exhibitionnisme ? Tout dépend de la façon dont "cela" est traité. Bruno Muel a trouvé les mots, les images justes pour le dire. Rompre le secret est un document pour tous, malade ou non. Parce que ça n'arrive pas qu'aux autres. Parce qu'il s'agit, là encore, d'apprendre à lutter, à vivre.
À voir et à entendre les hommes et les femmes qui ont accepté de “rompre le secret”, il apparaît bien que les paroles et les luttes sont salvatrices.

Avec le sang des autres

réalisation : Bruno Muel
durée : 56'
Synopsis : 

Une descente aux enfers. La chaîne chez Peugeot. Son direct et image simple, assourdissante image. C’est là l’essentiel de l’empire Peugeot : l’exploitation à outrance du travail humain ; et en dehors, cela continue. Ville, magasins, supermarchés, bus, distractions, vacances, logement, la ville elle-même : horizon Peugeot. On parcourt le circuit, tout est ramené à la famille Peugeot.

 

Faire kiffer les anges

réalisation : Jean-Pierre Thorn
durée : 88'
Synopsis : 

Version longue de Génération Hip-Hop ou Le Mouv' des ZUP, ce film opère un constant va-et-vient entre les banlieues qui ont vu naître le mouvement Hip-Hop et son actuelle reconnaissance par l'institution culturelle. Ou comment fabriquer de l'intégration en favorisant l'expression de ce qu'il est désormais convenu d'appeler les "cultures urbaines".

 

Bled Sisters

réalisation : Jean-Pierre Thorn
durée : 25'
Synopsis : 

 

Je t'ai dans la peau

réalisation : Jean-Pierre Thorn
durée : 118'
Synopsis : 

 

Oser lutter, oser vaincre

réalisation : Jean-Pierre Thorn
durée : 88'
Synopsis : 

Le déroulement de la grève aux usines Renault de Flins (78) en mai-juin 1968, est relaté dans ce film militant d'extrême gauche. Entrecoupées de slogans politiques et de virulentes attaques contre la CGT et le patronat, les images de l'occupation des lieux, des assemblées et discussions, des obsèques de Gilles Tautin, jeune manifestant retrouvé noyé dans la Seine, puis de l'acheminement vers la reprise, constituent une passionante chronique "à chaud" des événements, représentative du cinéma militant d'alors.

 

Ce pain quotidien

réalisation : Paul Meyer
durée : 60'
Synopsis : 

Déjà s'envole la fleur maigre

réalisation : Paul Meyer
durée : 85'

Pages