×

2019-2020 "Paris vu par..."

Parcours : Paris vu par...

Année(s) : 2019-2020

Artiste : Frédéric Mainçon

Collège : Collège Camille Claudel à Villepinte

Classe : 4ème

 LE PROJET • 
Le parcours CAC et le projet de l'artiste s'articulent autour d'une même idée "d'anthropologie réciproque". Ils tentent tout deux d'inverser le sens du regard sur l'autre en proposant à cet autre de nous regarder à son tour : de même que l'on a vu des films anthropologiques qui étudient des civilisations lointaines, on a vu beaucoup de films, de sujets journalistiques sur la banlieue, comme s'il s'agissait en fait d'un milieu exogène à notre pays. Que sait-on du regard de ceux qui habitent en périphérie sur les centres villes ? Dans "Pour votre confort et votre sécurité" le cinéaste demande aux agents de sécurité du Palais de Tokyo, travailleurs précaires majoritairement issus de l'immigration, habitant loin en "zone urbaine", de nous livrer leurs observations sur le Palais de Tokyo. Dans le cadre de ce parcours, le cinéaste souhaite donner à voir aux jeunes Villepintois un lieu du centre ville parisien, et permettre à ces derniers de l'approcher à l'aide de leurs images et de leurs sons.
 
 DÉROULEMENT DU CAC • 
Durant la sortie au musée d’Art Moderne à Paris les élèves, sous le regard du cinéaste, ont tourné à l’aide de leur téléphone portable des images qui racontent leur trajet depuis Villepinte, leur traversée de Paris et la visite au musée. Des consignes élaborées par le cinéaste permettaient de ne pas tourner dans tous les sens. Le cinéaste, après avoir choisi dans cette matière, a projeté aux élèves un premier montage qu’on appelle communément un « ours » d’une trentaine de minutes. Cette projection a donné lieu à une discussion commune durant laquelle les élèves ont dû reconnaître ce qu’ils avaient tourné et expliquer leurs choix. A l’issue de cette séance, il a été décidé de faire un montage chronologique de ces images. 
Dans un deuxième temps le cinéaste envisageait que les élèves enregistrent un commentaire à l’image (c’est-à-dire en même temps que les images du montage défilent sous leurs yeux). Deux séances devaient être consacrées à cet exercice. Avec l’irruption du confinement cela n’a pas été possible. Aujourd’hui, les professeurs ont demandé aux élèves de réaliser un commentaire audio concernant leurs vidéos. Il s’agit pour les élèves de décrire ce qu’ils ont vu mais aussi d’évoquer leurs émotions et leurs critiques positives et négatives concernant leur sortie à Paris. En fonction de ce qu’il va récupérer comme commentaires, le cinéaste va monter ces images et les présenter en ligne aux élèves.