×

Films accueillis

Soy Libre

réalisation : Laure Portier
durée : en cours
Synopsis : 
Arnaud, c’est mon petit frère. Un jour, je me suis rendue compte qu’il était déjà grand.
Aujourd’hui il a 29 ans.
Il est né là où l’on ne choisit pas.
Dépassé par lui-même, il guette de quoi se défaire d’une histoire écrite malgré lui.
Il cherche ce qu’il aurait dû être. Soy libre.

Ils me laissent l’exil - les adolescentes

réalisation : Laetitia Tura
durée : en cours
Synopsis : 

Elles et ils ont entre 15 et 19 ans vivent dans une ville de la banlieue qui ressemble à d’autres. Leurs corps et leurs visages incarnent, à leur insu, une histoire de France qui déborde les frontières de la métropole, issue de la colonisation ou des bouleversements géopolitiques plus récents. Que savent-elles·ils de l’histoire des générations qui les a précédés ?

Palermo Sole Nero

réalisation : Joséphine Jouannais
durée : 26'
Synopsis : 

Dennis et Ibra vivent à Palerme sans savoir combien de temps ils pourront y rester. Quand Ibra disparaît, Dennis part à la recherche de son ami dans la ville, sous les regards des Saints protecteurs.

Film lauréat de la résidence Frontières avec le Musée de l'histoire de l'immigration et le Grec

Fatima

réalisation : Lucia Chicos
durée : en cours
Synopsis : 

Fatima, 18 ans, partage son quotidien, des histoires du passé et ses espoirs pour l'avenir à travers la caméra. Fatima et sa famille - parents, frères et sœurs dont elle est l’aînée - vivent à Bucarest, en Roumanie, en tant que réfugiés afghans.

Mon noM

réalisation : Jean-Baptiste Desprez
durée : 43'
Synopsis : 

Je suis né en 1983 de la rencontre entre deux figurants sur le tournage d'un film à Tourcoing dans le nord de la France. Repérés séparément, on les fit jouer un couple invité à danser une java au mariage d'un syndicaliste en plein Front Populaire. L'instant d'après un homme criait « Arrêtez tout, c'est qu' du cinoche ». La camera fut alors le premier témoin de cette rencontre et à ma connaissance, il s'agit du seul instant filmé réunissant ma mère et Gilles.

Rock Against Police

réalisation : Nabil Djedouani
durée : 30'
Synopsis : 

Février 1980, le jeune Abdelkader Lareiche est tué d’une balle dans la tête par un gardien d’immeuble dans une cité de Vitry. Dans un contexte marqué par plusieurs crimes racistes et une politique de répression sécuritaire ses amis se mobilisent autour de la mouvance “Rock Against Police”. Quarante ans après les faits Philomène part à la rencontre des militants et acteurs de ce mouvement.

L'Energie positive des dieux

réalisation : Laetitia Møller
Synopsis : 

Sous les lumières artificielles d'une scène, le groupe Astéréotypie se produit, en tournée avec son album L'Energie positive des dieux. Entourés de quatre musiciens, Stanislas, Yohann, Aurélien et Kevin sont les chanteurs du groupe. Leur musique est une déferlante de rock électrique. Leurs textes assènent une poésie sauvage. 

Après l’école, Eléonore

réalisation : Géraldine Millo
durée : 55'
Synopsis : 

À quatorze ans, Éléonore doit choisir son orientation. Soutenue par sa famille, elle décide de quitter l’école et de se lancer dans un apprentissage cuisine au CFA de Dieppe, tandis que sa meilleure amie Marion part en internat apprendre l’esthétique. Mais très vite, Éléonore décroche. Elle entame alors un tout autre parcours pour se frayer un chemin hors de l’adolescence et se construire une place dans le monde qui l’entoure.

Les Odyssées de Sami

réalisation : Robin Dimet
durée : en cours
Synopsis : 

Sami vit à Addis-Abeba, en Éthiopie. Cinquantenaire érudit, il est en train d'achever l'oeuvre de sa vie, la traduction en amharique d'une anthologie de la mythologie grecque. Mais Sami n'a pas de domicile fixe et il doit avant tout survivre dans la mégalopole. Tantôt aidé par les amis, tantôt contraint à la mendicité, Sami vogue sans relâche sur les eaux agitées d'Addis.

À la vie !

réalisation : Aude Pépin
durée : 78'
Synopsis : 

Chantal Birman, sage-femme libérale et féministe, a consacré sa vie à défendre le droit des femmes. À presque 70 ans, elle continue de se rendre auprès de celles qui viennent d’accoucher pour leur prodiguer soins et conseils. Entre instants douloureux et joies intenses, ses visites offrent une photographie rare de ce moment délicat qu’est le retour à la maison.

Pages