×

Mobilisations

Les manifestations capitales (1979, 1982, 1986, 1995...)

Intégrer le cinéma dans le champ de l’histoire est aujourd’hui une chose banale, essentiellement, pour la France, grâce aux travaux pionniers de Marc Ferro et Pierre Sorlin. Cela l’est un peu moins dans celui de l’histoire sociale, et c’est encore relativement inhabituel dans le champ syndical. Pourtant, au-delà des classiques ciné-débats et des fonctions d’illustration, de commémoration ou d’agitation assignées aux films, le cinéma s’avère un outil très précieux pour pénétrer au sein de cultures ouvrières et politiques. Il faut pour ce faire renouveler les pratiques et dispositifs de projections et inventer de nouvelles relations avec les protagonistes des luttes et des films, sans les considérer comme de simples et uniques témoins.