×

Présentation de la résidence

Nous avons lancé cette initiative il y a sept ans avec notre partenaire à Montréal, PRIM (Productions, Réalisations Indépendantes de Montréal). PRIM et Périphérie sont deux structures actives dans le domaine du documentaire de création. L’une et l’autre, de façons différentes mais finalement très proches, apportent des moyens de post-production à des films au financement fragile et mènent un accompagnement technique ou artistique auprès des réalisateurs de ces projets.

Lors de nos premières rencontres en 2012, il nous est apparu que nos interventions étaient complémentaires et que nous pouvions envisager de soutenir conjointement des projets : Périphérie assurant l’accompagnement technique et artistique qui est le sien pendant la phase du montage d’un film québécois, PRIM proposant à un film français le reste de la post-production (montage son, mixage, étalonnage et sortie numérique) là aussi complété par sa philosophie habituelle d’accompagnement des projets.

Ce qui nous a guidés, c'est d’être convaincus qu’offrir des regards croisés français et québécois serait un plus, qui permettrait à de jeunes professionnels des deux rives de l’Océan Atlantique de confronter leurs pratiques et leurs écritures, d’échanger et de s’enrichir des expériences des autres. Nous avons aussi convenu qu’il s’agirait de part et d’autre de premiers films.

L’échange se concrétise actuellement par un séjour de 8 semaines pour chacun des films. Périphérie accueille en montage un réalisateur québécois et son monteur, le film pouvant être à n’importe quelle étape du montage. Le projet québécois est choisi par PRIM dans le cadre d’un appel à projet.

PRIM propose à des dates précises au film français dont le montage a eu lieu à Périphérie de mener à bien au choix le montage son, le mixage et/ou l’étalonnage. Avec en parallèle là aussi une immersion dans le milieu professionnel québécois. Le film français envoyé à Montréal a été à l’origine retenu par la commission de sélection de Cinéastes en résidence et a donc été monté à Périphérie. Ce doit être un premier film, ayant fini son montage et disponible aux dates proposées par PRIM.

Les réalisateurs français et québécois, ainsi que le monteur québécois, sont défrayés pour la durée de leur séjour, leurs billets sont pris en charge par les deux structures, ainsi que les hébergements à Paris/Montreuil ou Montréal. Cette résidence transatlantique a été possible durant ses trois premières années grâce au soutien de la coopération France-Québec, et bénéficie maintenant des aides du CNC et du CALQ (Conseil des Arts et des Lettres du Québec).