×

Présentation de Périphérie

QUI SOMMES-NOUS ?
 
Périphérie est née en 1983 en Seine-Saint-Denis à l’initiative de deux réalisateurs Jean-Patrick Lebel et Claudine Bories. Dès l’origine, son action a été centrée autour du soutien à la création, notamment le documentaire, par l’intermédiaire d’une aide en industrie et en moyens techniques (montage et post-production vidéo) qui s’appuyait sur la logistique d’une société de production partenaire. Plus d’une centaine de films ont ainsi été aidés, en coproduction avec des réalisateurs et des producteurs indépendants.
Aujourd’hui Périphérie travaille un objet précis et évolutif : le film documentaire.
 
Parler de film, c’est parler de cinéma, c’est envisager le voir et le faire ensemble, c’est s’attacher au temps du récit, au temps donné à la réflexion - celle du créateur, du spectateur. Le documentaire, c’est notre rapport au réel, sa prise en compte pour pouvoir parfois mieux le dépasser. C’est un endroit de la création qui expérimente de nouveaux champs narratifs, l’endroit des croisements artistiques. Il est aussi un outil qui permet au plus grand nombre de poser un regard distancié et réflexif sur eux-mêmes, sur leurs pratiques, sur leur histoire.
Travailler le film documentaire, c’est envisager un espace dans lequel chacun - le filmeur, le filmé, le spectateur, l’enseigné - nourrit le travail de l’autre. C'est mettre en place les modalités pratiques d’un tel échange. C’est réaffirmer l’importance d’un lieu qui privilégie la réflexion et l’analyse dans un moment où celles-ci sont mises à mal par l’afflux d’images et le dictat de l’immédiateté.
 
Périphérie est un endroit où l’on pense les images, non pas en surplomb mais avec les autres, un lieu peuplé de passeurs qui sont aussi des créateurs et des spectateurs.
Une des particularités de Périphérie est de mêler en permanence les regards : autour des films en montage avec Cinéastes en résidence ; celui de chercheurs, de syndicalistes et de témoins à travers les tables rondes organisées aux Archives départementales de la Seine-Saint-Denis ; celui des professionnels du cinéma et des travailleurs sociaux qu’ils soient en crèches ou dans des foyers de vie avec les Observatoires Documentaires ; celui des spectateurs, des théoriciens du cinéma, des réalisateurs et des producteurs avec les Rencontres du cinéma documentaire. Ces approches sont mêlées autour de cette idée qui nous réunit qu’aucune ne prend le pas sur les autres, que chacune à sa manière, à son endroit est là pour enrichir la réflexion, « aider le tout à grandir », que ce soit un film, la matière historique, une réflexion sur le travail, l’écriture documentaire…
 
Périphérie est un lieu dédié au film documentaire où l’on crée, diffuse, transmet et produit des films d’auteurs, d’ateliers, de patrimoine, faits par des cinéastes, des amateurs, des élèves.
Périphérie est un lieu ancré en Seine-Saint-Denis depuis 30 ans et depuis 10 ans Périphérie porte un regard historique sur ce territoire et sur ses habitants. Si Périphérie a certainement été façonnée par la Seine-Saint-Denis, l’image dans et de la Seine-Saint-Denis a aussi été en partie façonnée à Périphérie.
Nous travaillons en collaboration étroite avec des salles de cinémas qui nous semblent être le lieu le mieux adapté à la réception des films documentaires. Nous entretenons aussi des rapports privilégiés avec les médiathèques, des lieux alternatifs de diffusion, les établissements scolaires, les universités… tant il nous semble que le moment n’est pas à l’enfermement mais que, bien au contraire, le film documentaire est à la croisée de nombreuses pratiques et qu’il est peut-être le genre le plus à même de déplacer les frontières.
Périphérie travaille sur quatre bases :
  • La création
  • La diffusion
  • La formation ou la transmission
  • La production
 
CINEASTES EN RESIDENCE
Cinéastes en résidence est un dispositif original de résidence artistique qui intervient au moment du montage image et s’adresse aux cinéastes documentaristes. Il s’agit d’une mise à disposition des moyens techniques du montage image, d’un accompagnement artistique et d’un travail de diffusion du film sur le territoire de la Seine-Saint-Denis et à travers toute l’Ile-de-France sous forme d’action culturelle. Plus de 90 films ont bénéficié de ce dispositif depuis sa création. Plus qu’une aide en industrie, Cinéastes en résidence est avant tout une aide à la création et à la diffusion. Temps de montage, multiplicité des regards, travail auprès des publics sont offerts par l’équipe de Périphérie aux réalisateurs dont les projets sont accueillis à Montreuil.
Contact : Eva Markovits
 
 
 
LES RENCONTRES DU CINEMA DOCUMENTAIRE
Les Rencontres du cinéma documentaire sont conçues comme des temps d'échange, de parole, de réflexion et de découverte. Originales et transversales, les spectateurs y retrouvent les professionnels du cinéma documentaire, réalisateurs, producteurs, collaborateurs de création, diffuseurs, distributeurs de cinéma, critiques. En partenariat avec les salles de recherche de la Seine-Saint-Denis, nous proposons ainsi au public des films inédits en salle, des avant-premières et des oeuvres du patrimoine, qui rendent compte de la richesse et de la valeur artistique de ce cinéma documentaire. Ces rencontres sont également l'occasion de rendre compte des préoccupations des professionnels du documentaire et d'accompagner leurs réflexions quant à leurs pratiques. Au centre de chacune des éditions des Rencontres, se trouvent la démarche des cinéastes et le travail d'élaboration des films.
Contact : Corinne Bopp
 
 
EDUCATION A L’IMAGE
Périphérie met en œuvre une action d’éducation à l’image [pédagogie et concept] dont l’objectif est de permettre à des non-professionnels et, plus particulièrement, aux jeunes de la Seine-Saint-Denis de s’approprier les images et les sons comme moyen d’expression et de construction d’un point de vue sur le monde.
Cette action se développe en plusieurs actions :
  • Formations [initiales et professionnelles] à destination des enseignants, des médiateurs culturels, des chercheurs mais aussi des non-professionnels [milieu du travail]
  • Ateliers cinéma dans les établissements scolaires [primaires - collèges - lycées - universités]
  • Observatoires Documentaires dans le milieu du travail (professionnels - chercheurs)
  • Conversations-Débats autour de l'éducation et de la péadgogie avec les images et les sons, pour les jeunes et les adultes [scolaires - centres culturels - lieux de travail]
Contact : Philippe Troyon
 
 
PATRIMOINE
Périphérie entreprend un travail de valorisation du patrimoine cinématographique existant en Seine-Saint-Denis, notamment en ce qui concerne l’histoire du mouvement ouvrier et des luttes sociales.
Contact : Tangui Perron