Institut Curie

Paris
2014-2017

Intervenants

Philippe Troyon et Julien Pornet (Périphérie)

Partenaires

Le Conseil départemental de la Seine-Saint-Denis
F93
Imaginem

Présentation

Cet Observatoire documentaire à l’Institut Curie a été mené avec deux équipes de chercheurs en biologie cellulaire. Il a permis notamment de questionner le temps de la recherche et comment « donner à voir » ce qui ne se voit pas. Dans le prolongement de cet observatoire, Philippe Troyon a réalisé le film « Nos vies minuscules ».

Cet Observatoire documentaire mené par Périphérie a été l’occasion de pouvoir travailler la spécificité du cinéma documentaire avec deux équipes internationales de chercheurs : l’une menée par Claire Hivroz (spécialisée dans le système immunitaire) et l’autre par Matthieu Piel (spécialisé dans la biologie systémique de la division et de la polarité cellulaire).

LE TEMPS DE LA RECHERCHE

L’aventure a débuté par une initiation au cinéma documentaire de création à partir d’extraits de films afin de mieux cerner sa diversité et ses possibles. Cette approche théorique fût suivie de la projection en salle du très beau film de Alessandro Comodin« L’été de Giacomo »  et d’une rencontre passionnante avec le réalisateur au cinéma Le Champo (Paris). Puis nous avons mis en place des exercices pratiques pour expérimenter ce que signifie « filmer la parole ». De là, ont été réalisés des portraits des chercheurs, post-doctorants, ingénieurs et étudiants en thèse. Enfin, dans le prolongement de l’observatoire documentaire et dans le cadre d’une carte blanche proposée par F93, Philippe Troyon a réalisé un film documentaire« Nos vies minuscules », mêlant l’histoire des chercheurs avec un récit plus personnel (Montage : Julien Pornet).

Nos vies minuscule – Bande annonce