Les inscriptions pour la 42ème commission de Cinéastes en résidence seront ouvertes à partir du lundi 18 mars et vous aurez jusqu’au lundi 8 avril inclus pour déposer vos projets. Les résultats seront communiqués fin juin 2024.

Modalités de participation à Cinéastes en résidence

Le choix des projets se fait en fonction de leur intérêt, de la qualité de leur traitement et de leur démarche.

La commission de sélection se réunit deux fois par an : à la fin du printemps et à l’automne.

  • Ce dispositif s’adresse aux cinéastes de documentaires de création.
  • Ce peut être des longs ou des courts métrages ; en cours ou déjà tournés, avec ou sans producteur ou diffuseur.
  • Cette résidence est ouverte aux nouveaux cinéastes comme aux cinéastes confirmés.
  • L’échange culturel fait l’objet d’un cahier des charges et d’une convention adaptée avec les cinéastes et productions. Le cahier des charges définit un cadre général d’action, mais n’impose aucune grille d’intervention prédéfinie et contraignante. Le nombre et les formes particulières de ces actions culturelles sont définies pendant l’accueil, en concertation avec le.la cinéaste et la production du film.
  • Si le projet est sélectionné, la production devra adhérer à l’association.


Pour soumettre un projet

Il vous faut nous livrer :

1 exemplaire en fichier .pdf de votre projet comprenant, dans l’ordre :

  • une page de garde
  • le formulaire d’inscription (téléchargeable en haut de page)
  • un résumé ou synopsis du projet
  • une note d’intention
  • un état de la production (budget prévisionnel, état des financements perçus et attendus), sous forme de tableau ou note libre
  • un calendrier qui précise les dates du tournage (passées et ou à venir), les dates prévisionnelles pour la post-production, en particulier la date espérée de début du montage, et le temps de montage souhaité
  • un CV du ou des cinéastes
  • un CV de la production le cas échéant
  • une lettre d’intérêt du ou des cinéastes (motivations à s’inscrire dans le dispositif)
  • une lettre d’intérêt de la production
  • lien(s) vers le(s) film(s) précédent(s) le cas échéant
  • lien internet (Vimeo par exemple) vers une sélection de rushes (d’une durée maximale de 30 minutes) accompagné d’une note mettant en contexte ce qui est donné à voir et à entendre.

[Facultatif : un synopsis développé et/ou séquencier peut être envoyé hors dossier principal]

Le dossier en fichier .pdf (inférieur à 5 Go) est à envoyer par mail à cineastesenresidence@peripherie.asso.fr

FAQ : candidature et fonctionnement de la Résidence

Commission – Candidature


Combien y-a-t-il de commissions par an ?

Deux. Une à la fin du premier semestre et une
à la fin du second semestre. Au printemps, le dépôt est généralement mi-avril pour une réponse fin juin. A l’automne le dépôt se fait en général début octobre pour une réponse mi-décembre.

Qui composent la commission ? 

La commission est composée de membres de l’équipe de Périphérie et de professionnels extérieurs : cinéastes, producteurs·trices, monteurs·euses, exploitant·e·s/distributeurs·trice·s.

Qui peut postuler à Cinéastes en résidence ?

Tout cinéaste proposant un projet de documentaire de création, au sens le plus large.
Pas de limite d’âge ni d’expérience.
La candidature peut être faite par les cinéastes ou par la production. Les cinéastes ou la société de production ne peut déposer qu’un seul projet à chaque session.

Le projet doit-il nécessairement être accompagné par une société de production ?

Non, mais dans les faits, Périphérie ne proposant ni financement direct, ni monteur·euse, il est très rare que des projets sans production soient retenus.

Les cinéastes étrangers peuvent-ils postuler ?

Oui, à condition qu’une partie de la production du film soit française et qu’ils parlent français ou du moins que le·la monteur·euse parle à la fois français et la langue parlée par le cinéaste.

À quel stade peut-on déposer un projet ?

Les projets peuvent être déposés alors que le projet est en cours de tournage, en fin de tournage, ou après le tournage. En sachant qu’une fois retenu le projet a un an maximum, à compter de la date de communication du résultat de la commission, pour débuter le montage à Périphérie. Au-delà, Périphérie ne peut garantir que le montage et les visionnages puissent se faire dans ses locaux.

Existe-t-il des projets « prioritaires », par exemple en rapport avec leur localisation, ou la localisation des cinéastes, producteurs, techniciens ?

Non.

Déroulement


Le cinéaste peut-il venir monter son film seul, sans monteur ?

Non, la présence d’un monteur reste essentielle, sauf si le cinéaste arrive à nous convaincre de sa capacité artistique ET technique à monter seul. Périphérie ne met pas de monteur·euse à disposition. Un technicien veille au bon fonctionnement de l’ordinateur mis à disposition.

Comment fonctionne la résidence ?

La durée d’accueil des projets à Périphérie n’est pas fixe. Les dates se décident en accord avec la production et les cinéastes/monteur·euse·s et en fonction du planning de salles de Périphérie.
Il peut y avoir plusieurs sessions, même si cela n’est pas l’option la plus souhaitable.
Les dates demandées lors de la candidature, qui sont à titre indicatif, peuvent être reprécisées avant que la commission plénière ne se réunisse.

Venir monter son film à Périphérie, implique d’accepter (bien avant la dernière semaine de montage) de montrer des versions différentes du montage en salle de visionnage et de discuter avec les participants au visionnage des enjeux en cours concernant le montage. L’association estime que la résidence n’est valide que si au moins trois projections du film en cours de montage ont été réalisées en présence de l’équipe de Périphérie.

Périphérie devient-il co-producteur ? 

Non. 

Peut-on valoriser la mise à disposition de la salle de montage dans un budget ?

Oui.

Peut-on avoir déjà « commencé » le montage avant de venir à Cinéastes à résidence ? 

Oui, à certaines conditions, et à l’exclusion d’avoir participé à une autre résidence de montage ou à un atelier/workshop/formation en relation avec le montage de leur film.
Si un premier montage existait au moment de candidater, il est recommandé d’être le plus transparent possible lors de la candidature.

Combien, en temps effectif, durent les montages à Périphérie ?

Cela dépend de nombreux paramètres, et avant tout du niveau de financement des films. 
C’est donc très variable. Cela peut aller de 6 à 18 semaines, voire plus.

Pour les cinéastes/monteur·euses qui n’habitent pas à Paris, est-ce que Périphérie propose un logement ? 

Non.

Est-il possible de faire la post-production du film à Périphérie ?

Non, nous n’accueillons le film qu’à l’étape du montage image.

Quelles sont les « contreparties » ?

Notamment : 
– La production doit adhérer pour un an (au moins) à Périphérie. Pour les cinéastes et monteurs, l’adhésion est conseillée mais pas obligatoire. 
– Périphérie a les droits (non exclusifs) de diffusion du film sur le territoire de la Seine-Saint-Denis.
– Il faut fournir un DCP, ET un master du film qui sera stocké ensuite aux Archives Départementales.
– La première projection Paris/Ile-de-France, hors projections en festivals compétitifs demandant l’exclusivité, sera organisée par Périphérie, dans un cinéma de Seine-Saint-Denis partenaire de l’association. Le choix du lieu s’effectue par Périphérie et les cinémas. 

La réalisatrice Joséphine Jouannais et la monteuse Juliette Sibran Conejero accueillies pour le montage du film Palermo Sole Nero (2021, prod. Le Grec)